« En retrouvant ma voix, j’ai retrouvé mon identité »

Date de publication:

Philippe Bridge est un incorrigible bavard. Délégué commercial dans la bande dessinée, sa voix est son outil de travail. En 2020, sa vie bascule. Suite à une intervention chirurgicale, cet éternel optimiste toujours avide de nouvelles expériences perd sa voix. Commence alors pour lui un long chemin sur la voie de la voix.

Philippe, patient à la Clinique de la voix

« En 2019, mon nerf vague a été endommagé suite à une intervention chirurgicale à cœur ouvert et j’ai perdu l’usage de ma corde vocale gauche. Ma voix était altérée, je devais forcer pour parler et j’éprouvais des difficultés à prononcer le " h " aspiré. Me faire entendre était devenu très compliqué, surtout lorsqu’il y avait beaucoup de bruit ambiant. Je ne pouvais plus sortir avec mes amis au resto par exemple. Un drame pour un incorrigible bavard comme moi !

Pour tenter d’atténuer ce handicap, j’ai pris rendez-vous chez le Pr Gauthier Desuter, chirurgien otho-rhino-laryngologue à la Clinique de la voix de Saint-Luc, qui m’a conseillé dans un premier temps de suivre des séances de logopédie chez Mme Thoelen. Comme les résultats n’étaient pas concluants, ma logopède m’a conseillé de revoir le Pr Desuter. Des examens plus approfondis ont montré que mes cordes vocales étaient trop endommagées. Pas de doute, il fallait opérer.

J’ai donc subi une thyroplastie et reçu un implant de Montgomery (une prothèse souple en silicone qui permet de rapprocher la corde vocale immobile de la corde mobile, ndlr).

Avant l’intervention, le Pr Desuter m’avait prévenu que je risquais de parler avec une voix différente de la mienne, comme c’est le cas chez de nombreux patients. Trois semaines après l’intervention, je n’ai pas retrouvé une voix… mais j’ai retrouvé MA voix !

Aujourd’hui tout va bien. J’ai repris de nombreuses activités. Et j’assomme à nouveau mon entourage avec un flot de paroles (quasi) continu (rires).

En me rendant ma voix, le Pr Desuter m’a rendu une partie de mon identité. C’est un magicien. Je remercie également ma logopède, Mme Thoelen, qui m’a toujours soutenu et encouragé. Je ne les oublierai jamais ! »

Article extrait du Saint-Luc Mag n°8 (mai 2022)