Communique de presse

À leur sortie de l´hôpital, de nombreux patients atteints de covid-19 se retrouvent dans un état de déconditionnement physique et pulmonaire considérable. Ils nécessiteraient des séances de réadaptation pulmonaire adaptées, pour l´instant impossibles à mettre en place en période de confinement. Depuis deux semaines, Saint-Luc propose des séances de télé-réadaptation pour ces patients de manière à influer positivement sur leur récupération.

2020-tele-readaptation.pdf414.2 Ko

Pour la première fois, plusieurs hôpitaux académiques belges mènent ensemble une campagne nationale appelant aux dons pour soutenir leurs activités. Via la campagne #ClapAndAct, ils demandent un soutien financier au grand public pour leur permettre de continuer leur travail de recherche et d'innovation, notamment dans le domaine des maladies infectieuses. Cette mission vitale est actuellement mise à mal en raison de l'urgence liée au COVID-19. Ces hôpitaux demandent aux citoyens d'accompagner leurs applaudissements quotidiens à partir de leur balcon d'un geste concret en faisant un don via www.clapandact.be

clapandact-fr.pdf271.43 Ko

Les Cliniques universitaires Saint-Luc, les Cliniques de l'Europe, la Clinique Saint-Jean et la Clinique Saint-Pierre (Ottignies) s'unissent pour créer un projet médical fort. Ce réseau hospitalier peut compter sur l'expertise de près de 12.000 professionnels au service des patients qui auront encore d'avantage accès, près de chez eux, à une offre complète de soins, y compris universitaires.

reseau-hospitalier-cusl-csj-cle-spo.pdf196.46 Ko

Êtes-vous prêt à relever le défi du Ğ challenge infirmier ğ ? Saint-Luc propose aux infirmiers de tout
le pays, tous profils confondus, de tester leurs connaissances via un questionnaire en ligne
accessible jusqu'au 22 novembre, avant une grande finale pour les gagnants en décembre. Le but ?
Attirer positivement l'attention sur le métier infirmier et promouvoir une profession actuellement en
pénurie.

2019-challenge-infirmier.pdf396.08 Ko

Concernant un grand nombre de personnes chaque année, les traumatismes sévères
constituent un problème de santé publique et nécessitent d'être pris en charge dans un centre
expert. Le Trauma center des Cliniques universitaires Saint-Luc vient d'être certifié Ğ trauma center suprarégional ğ par un organisme indépendant allemand pour la DGU (Deutsche Gesellschaft für Unfallchirurgie), référence internationale en matière de traumatologie. Saint-Luc est le premier centre
expert à recevoir cette certification en Région de Bruxelles-Capitale.

2019-trauma-center.pdf394.71 Ko

En Belgique, 5% de la population adulte sont concernés par la NASH, maladie du foie associée à de
mauvaises habitudes alimentaires et un manque d'exercice physique. Mais cette maladie touche
également les enfants, exposés très tôt aux conséquences des régimes hypercaloriques et, entre
autres, du fructose, ce qui se révèle un véritable problème de santé publique. Des recherches
menées aux Cliniques universitaires Saint-Luc tentent de mieux comprendre le processus de
dégradation du foie et creusent des pistes de traitements parmi les thérapies cellulaires.

2019-enfants-victimes-nash.pdf373.55 Ko

L'augmentation des infections causées par des bactéries multirésistantes constitue un véritable
problème de santé publique et nécessite d'urgence de nouvelles alternatives thérapeutiques. La
phagothérapie constitue l'une d'entre elles. Ces derniers mois, un enfant greffé hépatique souffrant
d'une infection résistante aux antibiotiques a été traité par phagothérapie intraveineuse pendant 85
jours aux Cliniques universitaires Saint-Luc. Ce traitement de dernière chance a été parfaitement
toléré.

2019-phagotherapie-intraveineuse.pdf431.36 Ko

Maladie auto-immune, le lupus érythémateux touche en moyenne une personne sur 2.000 en
Belgique. Un tiers des patientes souffrira d'une néphrite lupique, l'atteinte rénale du lupus, et
présentera des risques d'insuffisance rénale précoce. Dans une étude récente, des chercheurs des
Cliniques universitaires Saint-Luc viennent de mettre en évidence le rôle actif du rein dans la
progression de la maladie.

2019-lupus.pdf376 Ko

Pathologies rares, les cancers avancés de l'ovaire nécessitent une chirurgie très
complexe. Le réseau UNGO (UCL Network of gyneacology and oncology), fondé par
les onco-gynécologues des Cliniques universitaires Saint-Luc, vient d'être accrédité
pour la prise en charge de ces cancers par la Société européenne d'onco-gynécologie
(ESGO). Cette reconnaissance signifie de meilleures chances de guérison pour les
patientes.

2019-accreditation-chirurgie-cancer-ovaire.pdf223.32 Ko